Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

molenews - Page 2

  • Fifa pour Noël

    c'est le jeu du moment, comme chaque année depuis fifa 14 d'ailleurs : fifa 17 est un succès pour les gamers et fans de simulation de foot (ainsi que pour EA sport accessoirement).

    Mais voilà t’y pas que Noël arrive et que je me retrouve submergé de cadeaux avec notamment toute une ribambelle de jeux vidéo en tous genres.  Au matin du 25 décembre, je découvre entre mes mains du Bioshock 2 (d’où la belle illustration de ce billet), Super Mario Galaxy 2, Ico & Shadow of the Colossus et… Fifa 17 :

    le supplice de Tantale sous blister. Bon, je vais pas vous mentir non plus : je confesse avoir fait quelques sessions de Fifa 17 (mode carrière avec le Clermont Foot et montée en Ligue 1 dès la première saison : bien sur il faut acheter des crédits fifa pour y arriver) pour m’aérer la tête quelques minutes par jour. Et j'ai découvert qu'en Italie, où le football est sport n°1, une religion, et bien, Fifa 17 ne marche pas ! : les Italiens ils préfèreent en effet un jeu nommé "fantacalcio" ! Bon, pour nos amis Italiens qui veulent des crédits fifa 17 c'est ici : crediti fifa


    J’ai cependant été libéré de mes obligations la semaine dernière et j’ai pu reprendre le cours normal de ma vie ce week-end avec d’emblée un dilemme qui m’a semblé pendant des heures insurmontable : par quel jeu je commence ? Est-ce que je fais plusieurs jeux en même temps ?

     

     

     

  • L'école numérique

     

    A l'heure où le campus virtuel est une réalité et où les nouvelles technologies de l'information et de la communication sont  dans les salles de classe, qu'est l'école devenue ?

    Les rôles de ses acteurs principaux - enseignants, manuels, éducation nationale - sont remis en question. Leur disparition n'est pas, qu'on se rassure, pour demain, mais une évolution va inexorablement se produire.

    Avant de savoir si les NTIC peuvent se substituer à l'enseignant, il faut préciser quel est son rôle. Selon Bernard Stiegler "l'enseignant est un abréviateur de savoir. Il fait en sorte qu'une génération soit capable en peu de temps d'accéder à 2500 ans de connaissance. Il est en quelque sorte un navigateur dans les grands espaces du savoir. Il utilise pour cela des manuels scolaires, eux-mêmes abrégés du savoir. La question devient alors : comment s'articulent les nouveaux médias, qui contiennent des navigateurs automatisés, avec le système existant, l'Education Nationale ? Celle-ci depuis ses débuts a pour mission de transmettre des programmes comportementaux pour que la société fasse corps."

    On peut, d'après le directeur général du CNDP, décrire deux attitudes : "ou bien on considère qu'on a affaire à de nouvelles problématiques, ou bien on estime que finalement, rien n'est nouveau, ce n'est qu'une nouvelle forme de "la peur de la bibliothèque". Il faut reconnaître que l'école de France a toujours été réticente à la démarche de recherche de documents. C'est là l'héritage de Descartes : l'idée est qu'on peut déduire beaucoup de choses au tableau noir. Mais cette fois, le couple maître-élève va changer, car la vieille question de la documentation, qui a toujours été marginalisée, va occuper le devant de la scène. De plus, le maître ne sera plus celui qui détient toutes les ressources."

    Selon le directeur de l'Information scientifique et technique et des bibliothèques au Ministère de l'Education Nationale, "il faut développer une réflexion à propos des contenus ; pour cela, l'industrie éducative doit être connectée avec les milieux enseignants. Il est en effet nécessaire que les contenus mis en ligne soient valides. On n'en est plus aux expériences : déjà quatre ou cinq académies ont mis en réseau leurs lycées et collèges. Cette fois, en effet, on n'a pas lancé des grands plans d'en haut. Les initiatives ont été locales et il y a eu une émulation entre les établissements. Le problème principal ainsi apparu est le manque de contenus en langue française."

    Est-ce finalement qu'il faut repenser l'école globalement ? "Oui", répond-on. "Il faut oser obliger les enseignants à se servir d'ordinateurs. Il est urgent d'agir surtout lorsqu'on voit Microsoft qui relie 400 établissements au réseau et les fait vivre à l'heure américaine." Sommes-nous prêts à y consacrer des moyens importants, à fournir à chaque enseignant un portable, à former l'ensemble du personnel ?

    En tout cas, il apparaît nécessaire à Bernard Stiegler de maintenir les programmes officiels. "Si on commence à dire qu'il ne faut plus faire de programmes, on est mal parti : les Américains sont prêts à nous envahir."

     

  • Nouveautés fut 17

    le nouvel opus du jeu vidéo FIFA d'EA sport va sortir fin Septembre. mais déjà des vidéos trainent sur les nouveautés du jeu et de la version fut 17 : c'est le cas des coups-francs qui seront plus faciles et plus techniques. En savoir plus sur http://www.stat-foot.fr/credits-fut-17-pas-cher-achat-vente.html

     

    voici la vidéo des coups de pieds de FUT 17

     

     

     

     

     

     

  • GetGlue, l'ex foursquare multimédia

    Il se présentait comme un nouveau réseau social révolutionnaire et comme beaucoup il n'a pas atteint la masse critique d'utilisateurs qui lui auraient permit de survivre : voici GetGlue.

    Pour faire simple, GetGlue était une sorte de foursquare multimédia : vous pouviez faire des check-in de vos émissions TV, films, jeux vidéo etc. Encore le même principe que Foursquare, vous débloquerez (non pas des badges) des stickers ! Par exemple, j'ai utilisé l'application Android pour faire un check-in sur le jeu fifa 16 ( voir crédits fifa pas cher)  que j'avais reçu  quelques jours auparavant, et j'avais débloqué le badge Android.

    Le fonctionnement était très simple : lorsque vous créez votre compte, il y a la possibilité de se connecter via vos comptes facebook et twitter pour que vos amis/followers inscris sur GetGlue s'ajoutent automatiquement à votre réseau. Il ne vous restait plus qu'a télécharger une des applications pour smartphones et faire votre premier check-in (ceci dit, c'est aussi possible sur PC). Vous pouviez alors en plus de vos check-ins, aimer les différents sujets/films/musiques etc. 

    GEtblue.jpg

    Le réseau était alors très varié grâce à cela. Vous n'êtiez pas forcément obligé de toujours faire des check-ins, il y avait aussi la possibilité d'aimer simplement tous les sujets. Lorsque vous réalisiez certaines actions, elles étaient publiées sur twitter et facebook (c'était configurable). A chaque fois que quelqu'un venait s'inscrire depuis votre lien, vous receviez un mail. Je savais ainsi que certains de mes followers s'étaient déjà inscris sur GetGlue par les notifications qui ont été envoyées...

    Quant aux applications, elle étaient disponibles pour les terminaux Android, iOS (iPhone et iPad) et Blackberry. Il existait aussi la version Web mobile.

    GetGlue paraissait être un réseau social d'un nouveau genre, original et prometteur. Il restait toujours des choses à découvrir et à revoir.

    Il n'y avait qu'un défaut à GetGlue, c'est que malheureusement les émissions de télévision françaises n'étaient pas disponibles, et c'est bien dommage (ceci dit, si vous êties utilisateur iOS vous pouvez toujours utiliser une alternative se nommant TVcheck, qui se base sur le même principe mais qui n'a pas non plus passé l'épreuve du temps sur Internet...

     

     

  • Bibliothécaires, RSS, SEO et Web 2.0

     Les flux RSS ont connu un immense succès comme fer de lance du web 2.0. Aujourd'hui il n'en reste presque rien : seules les market places sont demandeuses des flux rss des catalogues de leurs clients marchands, mais les géants du web ont vite abandonné cette géniale technologie qui n'intéressait finalement que l'utilisateur (Google Reader est fini depuis des années ; Twitter a éliminé ses flux RSS ; delicious – site emblématique du web 2.0 – semble mort en Juin 2016 ; les agrégateurs du typa Netvibes ou yahoo pipes ont-ils encore du succès ? Il est même très difficile de publier en mode automatique sur scoop.it ou twitter avec des flux RSS des moteurs d'actualités comme le font les adeptes du web marketing et du seo ... source : seo montpellier ).

     Alors relisons un peu en souriant les résultats d'une enquête intulée «  a long-overdue update on the special library 2.0 survey » et réalisée au cours du mois de novembre 2008 auprès de centres de documentation. L'objet de cette enquête était l'utilisation des outils du Web 2.0. Quand bien même ce sondage ne revendiquait aucune rigueur scientifique, déjà en raison du nombre de répondant et de l'aspect volontaire des réponses, il apportait néanmoins des informations intéressantes :


    - 60% utilisent les blogs, 73% utilisent les fils RSS
    - les blogs sont utilisés pour partager les "trouvailles"
    - les fils RSS sont utilisés, mais peu compris...
    - les plus grandes difficultés rencontrées sont de 4 ordres :
      + faible niveau d'acceptation par le staff
      + problèmes liés au firewall et à la sécurité
      + différentes difficultés liées à l'informatique
      + problèmes liés à l'organisation...



     

  • La webcam Bluetooth pour Mac

    Voici BT-1, une webcam…pour Mac ! Mais je vous vois venir, pro mac que vous êtes “Mais y’a pas besoin, les macs sont équipé de iSight…”.


    Mais la particularité de cette webcam, c’est qu’elle est Bluetooth ! Elle fonctionne dans un rayon de 10 mètres autour de votre mac, une résolution de 640×480, batterie de 4h, possibilité de l’utiliser avec Skype, iChat... !


    Toutes les possibilités peuvent êtres envisagés: Webcam dans son lit, loin de son iMac (bon, y’a plus grand interet après..) ou pour les plus malins, l’utiliser comme caméra de surveillance (mais bon, avec 4h d’autonomie…) and more.

    Ca fonctionne uniquement sous Mac OS X Leopard

     

  • Deezer, Spotify, la musique en ligne

    Deezer à récemment lancé ses nouvelles formules d’offres payantes. 2 offres en plus de la version gratuite sont désormais disponibles: Deezer HQ à 4,99€ par mois, qui comporte un son de meilleure qualité (encodé en 320kb/s), et aucune pub sonore entre chaque morceaux. Également, l’offre Deezer Premium à 9,99€ par mois (dont 6€ reservés aux majors). C’est l’offre la plus complète, avec les avantages de la version HQ et la possibilité d’utilisé Deezer sur son mobile, ou sur son bureau avec Deezer Desktop.

    Disponible sur PC et Mac, cette application AIR vous proposera l’interface web du site avec de nouvelles fonctionnalités, comme la possibilité de télécharger ses playlists, qui seront écoutable même sans accès internet, idéal lors de voyage en train ou perdu dans la campagne bretonne.
    Toutes vos playlist et vos MP3’s importés sur la version web de Deezer seront disponible sur cette version « Desktop ». Légèrement plus rapide, elle vous facilitera l’accès, ce qui est toujours plus agréable et non négligeable. Vous pourrez également profiter des différentes radios proposées par le sites (Jazz, Rap, Punk, Electro…) pour de nouvelles découvertes musicales.

     

    Quand à la version mobile, vous la retrouverez sur vos iPhone, BlackBerry, Android, Samsung et Sony Ericsson. Toujours la même interface, avec un accès à vos Playlist, la SmartRadio, les radios Deezer thématiques et une fonction de recherche, bien pratique. Vous pourrez, directement depuis votre mobile, ajouter des titres à vos differentes playlist, et télécharger ces dernieres pour les rendre écoutable hors ligne (sans WiFi ou 3G).

    Il est évident qu’avec ces offres, Deezer essaie de remonter la pente face à son principal concurent, Spotify (qui propose depuis déjà plusieurs mois une application sur mobile, et depuis peu, la possibilité de télécharger ses playlists).

     

  • Télévision et lien social

    Avant Internet et les réseaux sociaux qui demandent au secteur des médias une profond remises en question depuis 15 ans, il existait une sociologie des médias qui s'intéressait déjà aux rapports tendus entre presse, télévision et société : voici une chronique sociologique des médias et du "lien social" dans les années 90...

    Dérapages des journaux télévisés, mauvais accueil dans les quartiers ont contribué à changer la politique des médias. On assiste à leur retour dans la réalité sociale.

    Jusqu'à présent, la télévision était plutôt considérée comme destructrice du lien social. Pour certains, son intrusion dans les foyers avait mis un voile sur la communication au sein des familles. Plutôt qu'un vecteur de lien social, c'était un facteur d'exclusion et d'individualisation. L'écran était une frontière entre le téléspectateur et "celui qui parlait dans la boîte".

    tv.JPGLe terme de lien social est assez récent et vague. Il qualifie en fait la capacité des individus à vivre ensemble. Il n'existe pas de relation directe entre la télévision et le lien social (sauf chez Dominique Wolton cependant ) . La télévision devient un vecteur de lien social lorsqu'elle descend dans la rue et donne la parole aux acteurs de la réalité sociale dans les quartiers, dans les associations...

    En cela, la télévision n'est pas le plus mauvais média pour traduire la réalité sociale, car elle est un média vivant. Cependant, elle a besoin d'être réhabilitée et de regagner la confiance des téléspectateurs. En dénaturant les faits au profit du sensationnel, la télévision donne trop souvent une représentation caricaturale de la société. C'est pourquoi on a du mal à lui faire confiance. En effet, le média télévisuel est un outil violent et réducteur.

    La télévision semble pourtant prête à tout mettre en œuvre pour contrecarrer cette perception négative. Elle essaie de créer de nouveaux programmes plus proches de la réalité sociale. Cela prend la forme de "focus" en régions pour les journaux télévisés, de magazines tels que "Saga-Cité" pour France 2 ou "La vie en plus" pour la Cinquième. La télévision tente de se rapprocher des téléspectateurs

     

  • My Phone is Bond, James Bond

    James Bond serait un peu geek, non ?

    Rien qu’à voir son rapport avec les femmes nouvelles technologies. Rien d’étonnant alors à ce que des accessoires estampillés 007 fleurissent un peu partout….le dernier en date est un téléphone, une réédition en fait du W63S (à vos souhaits) de l’opérateur KDDI.

    Pour 110€ vous aurez le droit de frimer avec ce bPhone équipé de 2 écrans (un interne de 2.7″et un externe d’1.1″) de 100Mo de mémoire interne, d’un capteur 3 megapixels (c’est pas avec ça que vous pourrez photographier en HD la tête du dernier terroriste) mais aussi d’une application nommée “My Story”. Ah, j’allais oublier le support du 1Seg.

    Alors, prêts à vous expatrier au Japon pour vous munir de la Bond Attitude?



    Rien ne dit, par contre, si le numéro de James est livré avec le téléphone.

     

  • Chrome dépasse Safari

     

    Depuis le lancement de la version bêta pour Mac et Linux, Chrome est devenut le troisième navigateur le plus utilisé, d’après NetApplications !

    Hé oui, dans la période du 6 et du 12 décembre, Google augmente ses parts de marché de 4,4%, et se place derrière Internet Explo(horreur)rer et Firefox.

    C’est Apple le malheureux perdant de l’histoire, car Safari perd 4,37%, et est expulsé du podium. Apple peut tout de même se réconforter, en appuyant sur un fait : Chrome et Safari ont le même moteur de rendu : WebKit !